Nouvelle Cite

  • 4 évangiles pour 1 histoire : qui dit vrai ? Nouv.

    A la suite de ses ouvrages sur Jésus et les premiers disciples du fondateur du christianisme, l'auteur aborde là la question des évangiles : leur écriture, leur but, leurs auteurs, leurs vérités. Il est aussi question des écrits " apocryphes ", ces textes qui parlent de Jésus mais qui n'ont pas été retenus dignes de figurer dans le nouveau Testament. Pourquoi ? Puis à partir d'un choix de textes, de mise en parallèle, l'auteur montrera les intentions des auteurs, les différences entre les versions.
    Regarder les textes et les lire, pour comprendre le message qu'ils délivrent. Un livre de connaissances, qui soulèvent des questions millénaires auxquelles chacun y apportera ses réponses. Cet ouvrage devrait apporter à chacun des connaissances et, s'il atteint son but, des questions. Il n'y apportera certainement pas de réponses mais peut-être une nouvelle manière de se poser les questions, et donc pour chacun, de trouver des réponses.

    Sur commande
  • Comment repérer une authentique vocation ? Comment y rester fidèle ? La riche expérience de l'auteur l'autorise à voir le centre de gravité de tout appel (à la vie religieuse ou conjugale) autour des questions d'idéal et d'idéalisation, et donc de dés-idéalisation. L'idéal est une réalité psychique qui peut être ambivalente, ce qui veut dire qu'elle recèle une énergie considérable qui peut honorer la vie ou se retourner contre elle.
    Les figures d'Abraham, de Samuel, Osée, Paul et d'autres nous aideront sur ce chemin subtil, à l'écoute de l'Esprit Saint. Nous nous glisserons aussi dans l'intimité entre Jésus enfant et la Vierge Marie qui nous montrera que le premier appel de tout enfant est celui de la vie et qu'il se conjugue en idéaux qui ne cessent de réclamer leur validation au tout long de la vie.
    Péché, culpabilité, pardon et miséricorde sur soi seront habilement dénoués pour se frayer un chemin de vie et de bonheur.

  • Saint Augustin est le plus connu des Pères de l'Église d'occident. Il nous séduit par son art de raconter sa conversion même et si la vigueur de son argumentation contre les hérétiques ou les païens - ceux-là même parfois qu'il a d'abord écoutés assidûment ! - manifeste sa recherche inlassable de la vérité, n'est-ce pas d'abord l'authenticité d'une parole à la première personne - « Tard je t'ai aimée, Beauté si ancienne et si nouvelle, tard je t'ai aimée. C'est que tu étais au-dedans de moi, et moi, j'étais en dehors de moi ! » - qui résonne à nos oreilles de modernes ? Pour déchiffrer sans trêve l'Écriture et la création elle- même, images et concepts sont mis à contribution et le mystère trinitaire scruté tout autant que révéré. Disciple puis maître, Augustin écoute et propose une parole toujours neuve.

    Les 21 textes qui composent ce livre sont des contributions qui chacune éclairent un aspect de cet homme de Dieu hors du commun.

  • « Je vois l'Eglise comme un hôpital de campagne (.) Soigner les blessures, soigner les blessures. ». Ces paroles du pape François guident cet ouvrage qui conjugue concrètement accompagnement spirituel et religieux, et soins pallia?fs.
    Quels sont les acquis et les défis d'une prise en charge globale physique, psychologique, sociale et spirituelle de la personne ? Comment aider un malade en phase terminale à emprunter le chemin vers une plénitude de vie alors qu'il en perçoit soudain toute la finitude ? Unifica?on, libéra?on intérieure, réconcilia?on, prière, rela?on d'amour, recherche de la vérité et de la vie sont les maîtres-mots d'un accompagnement vrai et libérateur dont Jésus est le modèle et la dynamique, lui qui rejoint tout homme et sauve tous les hommes.
    Fruit d'un travail de recherche et d'expériences vécues, cet ouvrage s'adresse à tous, proches d'une personne en soins pallia?fs, acteurs spécialisés ou engagés en pastorale ; il offre des orienta?ons précieuses pour l'accompagnement spirituel et religieux des malades en soins pallia?fs.

  • Le Pape François invite toute l'Église à « accompagner, discerner et intégrer la fragilité ». La finalité de ce travail est de proposer des pistes pastorales concrètes pour consoler les personnes blessées par les circonstances de la vie, par une approche nouvelle qui passe par un accompagnement personnel des processus de croissance, « petit pas » après « petit pas ».
    À partir d'une anthropologie personnaliste, les différentes blessures de l'existence sont explicitées ainsi que les obstacles possibles au don de soi, en vis-à-vis des différentes prières d'Église qui peuvent être proposées. On y trouvera les critères de discernement d'une prière de consolation et d'une prière de délivrance.
    Quels sont les différents conditionnements qui peuvent influencer les comportements et les choix d'une personne ? Comment proposer un chemin de conversion pour une plus grande liberté avec la grâce de Dieu ? Comment prévenir et mieux accompagner spirituellement la crise du milieu de vie ou l'épuisement de type burn-out ?
    Les prospectives pastorales sont nombreuses : monde de la santé, famille et dynamique du couple, vie consacrée ou sacerdotale, personnes en situation de précarité ou la pastorale des jeunes. La paix et la joie en jailliront.

    Sur commande
  • De plus en plus méconnu, la grande figure de Jésus, reste pour certains très flou. Qui est-il ? Est-ce un mythe ou une réalité ? Qu'en dit l'histoire, l'archéologie, la littérature et les textes bibliques ? Dans une approche culturelle, l'auteur universitaire, Françoise Ladouès, présente avec grande pédagogie les fondamentaux. Que sait-on de sa vie ? Est-il vraiment ressuscité ? Peut-on faire confiance aux évangiles pour une démarche strictement intellectuelle ? Pourquoi et comment Jésus est-il mort crucifié ? Qui sont les auteurs des évangiles ?
    Pourquoi y en a-t-il quatre ? Existe-t-il des sources païennes de son existence ?

    Sur commande
  • Comment concilier l'intelligence et le coeur dans un monde marqué par la technique et l'économie ? L'aventure spirituelle doit-elle renier la modernité, et cette dernière rend-elle illusoire tout élan spirituel ? N'est-ce pas plutôt l'aventure scientifique qui ouvre de nouveaux espaces pour une méditation sur l'homme, la nature et son créateur ? Thierry Magnin répond à ces questions en méditant sur la science d'aujourd'hui à travers des paraboles que lui suggère l'aventure scientifique.
    Il ne s'agit pas de faire concorder science et foi, ni même de comparer directement ce que dit la science et ce que dit la foi. Il s'agit davantage de méditer sur quelques valeurs évangéliques à partir d'images empruntées à la science d'aujourd'hui : l'un et le multiple, l'arbre généalogique, l'inatteignable origine, l'éclipse, la mondialisation et le chercheur... Chaque parabole est basée sur un dialogue entre un étudiant et son professeur de science, et comprend deux parties : le dialogue scientifique et une méditation spirituelle.

    Sur commande
  • L'économie moderne, au moyen des contrats et du marché, évacue les relations personnelles directes. En garantissant une sécurité maximale, elle évite le contact avec les autres, qui est toujours source de blessures. Mais elle élimine aussi le bonheur de la rencontre avec l'autre.
    Un économiste napolitain du XVIIIe siècle, Antonio Genovesi, disait : « C'est une loi de l'univers que nous ne pouvons pas faire notre bonheur sans faire celui des autres. » Pour lui, la réciprocité (pas seulement la relation) est l'élément caractéristique de la socialité humaine. Cela est aux antipodes de la théorie d'Adam Smith (la recherche de l'intérêt personnel est la seule chose qui compte et, par une « main invisible », la satisfaction de l'ensemble des intérêts personnels contribue au bien commun).
    L'auteur développe les idées de Genovesi en expliquant un concept nouveau élaboré par des économistes contemporains : les biens relationnels, et leur corollaire indispensable : la gratuité.
    « Par gratuité j'entends l'attitude intérieure qui nous porte à approcher chaque personne, chaque être, et soi-même, en sachant que cette personne, cet être vivant, cette activité, ne sont pas des "choses" à utiliser, mais des réalités à respecter et aimer pour elles-mêmes. » Aujourd'hui, des expériences économiques ouvertes sur la gratuité du rapport avec l'autre peuvent fournir une issue hors de la crise que nous traversons. Ainsi pourrait se développer une « économie civile », à la recherche d'une vie plus humaine et plus heureuse, sans nier les difficultés et le risque qu'une telle opération porte en soi.
    Un livre qui donne des fondements pour un nouveau départ de l'économie et de la vie en société.

    Sur commande
  • Ce livre se présente comme un manuel.
    Il offre des suggestions pastorales pratiques pour mettre en acte et renforcer l'oecuménisme spirituel qui est au coeur de tout effort pour rassembler à nouveau les chrétiens divisés. Mais qu'entend-on par oecuménisme spirituel ? " Cette conversion du coeur et cette sainteté de vie, accompagnées aussi des prières privées et publiques pour l'unité des chrétiens, doivent être considérées comme l'âme de tout le mouvement oecuménique et peuvent à juste titre être appelées oecuménisme spirituel.
    " Le contenu de ce manuel est fondé sur les documents du Concile Vatican II et sur les documents suivants qui ont approfondi l'engagement de l'Eglise dans la recherche de l'unité des chrétiens. Rappelons à ce propos le livre publié par Nouvelle Cité début 2006 sous le titre Rechercher l'unité des chrétiens, qui contient les documents les plus importants ainsi qu'un bilan du travail oecuménique et des perspectives pour l'avenir.
    Le grand intérêt de ce nouveau manuel est son aspect très didactique, avec des points courts et listés. Par exemple, pour différents sujets, " ensemble les chrétiens peuvent " Et suit un ensemble de propositions pour étudier la Bible, pour prier, pour entreprendre des actions caritatives, pour les mariages entre chrétiens de confessions différentes...

    Sur commande
  • Cet ouvrage, publié il y a plus de 10 ans, est le fruit d'une longue expérience de dialogue interreligieux sur plusieurs continents. Son originalité est de présenter la notion de miséricorde, mot-clef pour les grandes religions, aussi bien dans le christianisme que dans le judaïsme, l'islam, le bouddhisme et l'hindouisme ainsi que chez les grands philosophes contemporains. Il fait aussi le point sur la situation du discours théologiques sur la miséricorde. Puis il nous rappelle que pour les chrétiens la miséricorde a un visage, celui du Christ.
    Alors la miséricorde est-elle un nouveau paradigme théologique, une nouvelle vision du monde qui se dessine de plus en plus et dont nous avons tous tant besoin ?

    Sur commande
  • Qu'il s'agisse de la banalisation de la sexualité, des violences sexuelles, de la théorie du « gender », de l'homoparentalité, etc., la sexualité est aujourd'hui au coeur de débats particulièrement cruciaux pour l'avenir de notre société.
    En parcourant la Bible à la recherche d'un message qui a souvent été déformé, ou utilisé à des fins partisanes, Pierre Debergé met en valeur la modernité et l'actualité de la révélation biblique. Depuis les récits de création de l'homme et de la femme jusqu'aux recommandations de Paul, en passant par la législation biblique à propos du mariage, de l'adultère, du viol, de l'homosexualité, etc., le Cantique des Cantiques ou l'attitude de Jésus à l'égard des femmes, c'est un message plein de réalisme et d'espérance que l'on découvre à la lecture de cette étude très bien documentée et d'un abord facile.
    Loin de la « morale judéo-chrétienne », trop souvent accusée d'être obscurantiste ou répressive, la révélation biblique fournit ainsi des repères essentiels pour aujourd'hui.

    Sur commande
  • Manifestation dans l'Église d'aujourd'hui de l'incessante action de l'Esprit Saint, les Mouvements et Nouvelles Communautés s'inscrivent dans la riche tradition du monachisme, des ordres mendiants et des congrégations apostoliques et missionnaires. Ils sont désormais essentiels à la vitalité et à l'unité de l'Église. L'auteur, le cardinal Ouellet, propose, dans ces pages denses et lumineuses, une théologie des charismes. Il souligne l'intime interaction et la communion entre laïcs, prêtres et consacrés.
    Il remonte pour cela aux sources mêmes de l'unité dans la distinction : Dieu Trinité. Et il nous invite à contempler Marie, icône de l'Église.

    Sur commande
  • " L'homme d'aujourd'hui est confronté chaque jour à des problèmes moraux délicats que le développement des sciences humaines et la mondialisation remettent constamment sur le tapis, au point que même des croyants convaincus ont l'impression que certaines certitudes d'autrefois sont réduites à néant. " Ainsi s'exprime le cardinal Levada dans sa préface. Ce livre rappele les bases : dans la vision de l'homme que propose la Bible, l'action de Dieu est première et la personne humaine, créée par lui, est d'abord un être de relation, avec Dieu et avec la communauté de ses frères humains. Dans cette perspective, plusieurs critères moraux sont rappelés. Deux critères fondamentaux : la conformité à la vision biblique de l'être humain et la conformité à l'exemple de Jésus. Six critères particuliers : la convergence (un certain universalisme éthique) ; s'opposer à ce qui est incompatible ; l'affinement de la conscience morale (critère de progression) ; le refus de cantonner la morale à la seule sphère subjective (dimension communautaire) ; l'ouverture sur l'avenir du monde et de l'histoire (la finalité) ; savoir distinguer ce qui est relatif de ce qui est absolu (discernement). Le groupe des auteurs souligne que, s'il s'adresse en premier lieu aux croyants, il souhaite susciter le dialogue avec toute personne qui cherche le bonheur et le sens de sa vie.

    Sur commande
  • Pourquoi notre Europe a-t-elle, dans les derniers siècles, donné vie à une culture (qu'elle exporte) qui a fait de Dieu non plus un mystère, mais un problème ? Et un problème insoluble ? Et, par ricochet, elle a fait de l'homme un problème qui complique gravement son rapport avec soi-même, avec les autres, avec le cosmos, avec un Absolu. D'où la question à laquelle je reviens sans cesse : moi, croyant, puis-je chercher à comprendre ce phénomène dramatique et inquiétant de l'Europe contemporaine - et qui en est l'une des principales caractéristiques - qui prend le visage d'un athéisme de fait pour toute une culture ? Phénomène qui me touche profondément moi-même. Comprendre donc, non par souci académique, mais pour me rendre capable de dialogue justement avec cette culture. Un dialogue qui puisse éclairer même moi à moi-même, un dialogue qui tienne compte lucidement du négatif spécifique de cette culture, mais aussi - et nécessairement, parce que je crois en Dieu Amour, Seigneur de l'histoire - du positif ineffaçable qu'elle recèle, aujourd'hui dans une gestation douloureuse, mais non moins vrai et tendu vers de nouveaux accomplissements.

  • A l'occasion du quarantième anniversaire du décret du Concile Vatican II sur l'unité des chrétiens (Unitatis redintegratio), s'est tenue une conférence internationale à Rome, les 11,12 et 13 novembre 2004.
    Le Conseil Pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, que préside le Cardinal Kasper, a proposé aux éditions Nouvelle Cité de publier les actes de cette conférence qui offrent un véritable point de la situation sur l'unité des chrétiens aujourd'hui. Dans une première partie, trois intervenants (catholique, orthodoxe et protestant) rappellent le sens permanent du décret conciliaire. Puis vient une rétrospective sur l'engagement oecuménique et la situation actuelle.
    Une troisième partie offre des perspectives pour l'avenir.
    Ont été ajoutés en appendice trois textes de référence: Unitatis redintegratio, texte du document conciliaire. Directoire pour l'application des normes et des principes sur l'oecuménisme. La dimension oecuménique dans la formation de ceux qui travaillent dans le ministère pastoral. Cet ensemble d'interventions et de textes-clés fait de cet ouvrage un véritable manuel d'oecuménisme.

    Sur commande
  • La figure de Harry Potter est-elle compatible avec l'éthique chrétienne ? Nombreux sont les parents à s'inquiéter de voir leurs enfants sous le charme d'une histoire qui mêle mort et magie. Dans le même temps, toute une génération entre sur le marché du travail en ayant grandi avec Harry Potter. Il s'agit maintenant de creuser, de comprendre les ressorts de l'intrigue, notamment ses ressorts philosophiques, moraux, et pourquoi pas religieux. Harry Potter est riche de thématiques : faiblesse, sacrifice, totalitarisme, combat spirituel, héroïsme... À travers ces sujets, deux positions s'affrontent. Harry Potter et ses amis apprendront progressivement à faire un choix qui mène à la vie, et à la Vie éternelle, tandis que les choix de Voldemort, leur ennemi, ne mènent qu'à la mort et pire, à la damnation. Cet essai accessible permet de suivre l'évolution du rapport à la mort dans le dernier tome des aventures de Harry Potter, en prenant pour appui le cheminement spirituel de l'homme décrit dans la Bible.

  • La visée de cet ouvrage consiste en « une rencontre » entre la philosophie d'Emmanuel Mounier et la spiritualité de Chiara Lubich afin de déterminer s'il est encore possible, dans le contexte actuel, de définir la personne comme un être spirituel, c'est-à-dire non pas comme un individu dont la valeur se résumerait, par exemple, en des compétences et un pouvoir d'achat, mais comme un être de relation capable d'aller vers un au-delà de lui-même qui le relie aux autres en lui donnant force et cohérence.
    À première vue, un tel rapprochement entre Emmanuel Mounier et Chiara Lubich peut paraître suspect sur un plan historique, conceptuel ou spirituel. La difficulté majeure d'ailleurs ne porte pas tant sur ce retour à Emmanuel Mounier que sur la personnalité de Chiara Lubich. Peut-elle être considérée comme une des héritières du personnalisme communautaire d'Emmanuel Mounier ? Comment parvient-elle, au coeur de sa spiritualité de communion, à éviter l'écueil du communautarisme et de l'individualisme ? Quel est le parcours de ces deux auteurs et à quel niveau se situe leur rencontre ? La réponse à ces questions réside davantage dans la relation à définir entre un ancrage philosophique sur l'homme et la quête religieuse qui l'anime.
    Pour être pertinente, la présentation d'Emmanuel Mounier et de Chiara Lubich tient compte de l'articulation et de la distinction entre les mouvements auxquels ces deux personnalités ont donné naissance et les grandes idées dont ils sont les vecteurs : pour le premier, la revue Esprit et le personnalisme communautaire, pour la seconde, le mouvement des Focolari et la spiritualité de l'unité.

    Sur commande
  • Comment, aujourd'hui, garder ou retrouver l'identité du prêtre ? C'est à cette question qu'ont voulu répondre les auteurs.
    Ils le font sous forme de dix priorités proposées aux prêtres diocésains. Par exemple : " Ma façon de vivre comme prêtre est plus importante que tout ce que je fais en tant que prêtre " ; " Être pleinement présent et rayonner en peu d'endroits est plus important que de vouloir être partout en hâte et à moitié "... Un petit livre rafraîchissant qui peut intéresser bien des prêtres et bien des personnes qui, sans être prêtres, sont confrontées aux mêmes défis quotidiens.
    Nouvelle édition à l'occasion de l'Année Sacerdotale.

  • Sur commande
empty