Paul Starosta

  • Biologiste de formation, il est devenu l'un des maîtres de la photographie naturaliste. Ses photographies de végétaux, d'animaux et de minéraux constituent depuis plus de trois décennies la matière scientifique et poétique d'une quarantaine de publications éditées dans le monde entier.



    La photographie naturaliste constitue un corpus iconographique d'une extrême richesse dont on perçoit encore mieux aujourd'hui l'importance et la nécessité. Figure emblématique de cette discipline, Paul Starosta, internationalement connu et respecté, incarne, par son perfectionnisme, la diversité de sa palette thématique et son savoir-faire novateur, la quintessence de la photographie appliquée à la recherche naturaliste. Qu'il traite du monde végétal, animal ou minéral, ce portraitiste du minuscule est l'un des meilleurs praticiens des techniques de la macrophotographie qui permet de saisir la moindre nuance chromatique d'une aile de papillon, l'architecture savante des dos de coléoptères, et l'élégance quasi typographique des coquillages. Si la photographie est «la vraie rétine du savant», comme l'affirmait l'astronome Jules Janssen, celle de Paul Starosta consacre définitivement la vraie beauté du vivant.

    Introduction de Valérie Chansigaud 106 photographies reproduites en quadrichromie Notices biographique et bibliographique

    Sur commande
  • La collection « Patte à Patte » propose des monographies sur les animaux du monde. Chaque titre est conçu à partir du grand choix de photographies fournies par un ou plusieurs spécialistes de l'espèce concernée. Il est consacré à une seule espèce, pour aller beaucoup plus loin dans le documentaire, avec des textes synthétiques et faciles à lire.

  • L'abeille

    Paul Starosta

    La collection « Patte à Patte » propose des monographies sur les animaux du monde. Chaque titre est conçu à partir du grand choix de photographies fournies par un ou plusieurs spécialistes de l'espèce concernée. Il est consacré à une seule espèce, pour aller beaucoup plus loin dans le documentaire, avec des textes synthétiques et faciles à lire.

  • Les phasmes sont des insectes mimétiques très étonnants, qui ressemblent à des brindilles ou à des feuilles. Ils se fondent dans l'environnement et évoquent aussi bien le règne animal que le règne végétal. Il en existe 2 800 espèces dans le monde, qui vivent presque toutes dans les régions tropicales. En France, 3 espèces vivent dans le midi de la France. Le meilleur moyen d'observer ces insectes tout au long des différents stades de leur vie est l'élevage. Il permet d'étudier la croissance, la reproduction, la façon de se nourrir. Il n'y a pas besoin d'installation compliquée pour avoir des phasmes chez soi ou à l'école. Nous avons choisi, pour ce nouveau titre « Mini Patte », le phasme de tiaré, qui s'élève beaucoup plus facilement en terrarium que le phasme -bâton.

  • Le lézard vert qui fréquente nos maisons et nos jardins, est un animal connu des enfants.
    Il a des couleurs magnifiques : son dos est vert tendre moucheté de noir, son ventre jaune et sa gorge, surtout chez le mâle, prend des teintes bleu vif au moment de la reproduction. Agile et rapide, il grimpe aux arbres et se jette sans hésiter d'une branche à l'autre ou sur le sol. Au moindre danger, il disparaît, vif comme l'éclair. C'est un peu un magicien...
    Comme tous les reptiles, sa température varie avec celle de l'air et il a besoin d'avoir chaud pour être actif et pouvoir chasser. Dès qu'il repère une proie, il se précipite et la saisit entre ses mâchoires. Puis il la mâ che en donnant des coups de tête brefs et vifs, et avale sa victime à demi broyée. Il mange aussi des fruits, mais c'est surtout un carnivore.
    De violents combats entre mâles précèdent l'accouplement. Puis la femelle creuse un trou et y dépose ses oeufs. Les jeunes sont souvent gobés par des prédateurs avant d'atteindre l'âge adulte.
    Mais le lézard a une ruse pour se défendre : il est capable de se dégager brusquement d'une prise en abandonnant sa queue pour sauver sa vie.
    Un ouvrage rare sur cet animal familier que les jeunes lecteurs peuvent observer de près. Très peu de livres existent sur ce sujet.
    Comme dans chaque ouvrage de cette collection, 2 pages sont consacrées aux rapports entre les reptiles et l'homme, leur élevage et leurs utilisations. Puis les cousins d'autres reptiles courants sont présentés dans la partie catalogue.

  • Avec ce nouveau titre de la collection « Patte à Patte », nous découvrons cet animal amphibien, la
    rainette. Proche du poisson, elle passe sa vie de têtard dans l'eau en respirant grâce à des
    branchies. À l'âge adulte, elle vit sur terre. Quelle métamorphose !
    Super-sauteuse, super-nageuse, la rainette n'est cependant pas une grande sportive ; elle s'agite
    pendant la nuit, mais c'est immobile sur une feuille ou au bord d'un étang qu'elle passe le plus clair
    de son temps. Sa peau, à travers laquelle elle respire, est également une excellente tenue de
    camouflage.
    Question nourriture, les grenouilles sont bienfaitrices, puisqu'elles se nourrissent de tous les
    insectes qui nous incommodent ! Imaginez que sans elles nous serions envahis de moustiques !
    Malheureusement, de nombreux batraciens sont menacés à travers le monde par la pollution, la
    déforestation et l'assèchement des zones humides.
    En fin d'ouvrage, 2 pages sont consacrées aux liens entre l'homme et l'espèce (menaces,
    protection...) et 4 pages présentent les autres grenouilles d'Europe et les grenouilles exotiques.

  • La découverte de cet insecte hors du commun, sur lequel il n'existe aucun autre titre,
    aura sans nul doute un franc succès. D'autant que le jeune lecteur et les enseignants y
    trouveront tous les conseils pour élever des mantes religieuses.
    La mante religieuse est un étonnant prédateur de l'herbe, vivant dans le Midi. Tel un personnage
    extra-terrestre, c'est le seul insecte pouvant tourner sa tête à 180° sans bouger le reste du corps.
    Son nom vient d'une attitude de défense et d'attaque qu'elle adopte souvent : les membres
    antérieurs repliés et collés comme des mains jointes en prière. Elle impressionne ses prédateurs
    par une attitude sonore très spectaculaire et après l'accouplement elle a tendance à confondre son
    amoureux avec un bon repas !
    La double page « protection » est consacrée à l'élevage de cet insecte étonnant.
    Comme dans tous les titres de cette collection, les 2 dernières pages présentent les cousines de la
    mante religieuse. Il en existe 2 000 espèces dans le monde, dont 12 en Europe.

  • Bzz ! Ca bourdonne dans la ruche.
    Les abeilles sont nombreuses et très organisées. Hop ! Une butineuse s'envole vers les fleurs pour récolter le nectar qui servira à fabriquer du bon miel.

  • Nombreuses sont les femmes qui ont donné leur nom aux roses anciennes que nous admirons tant.
    Dans ce livre plein de charme, Ann Chapman nous raconte leur vie. Nous connaissons tous Marie Stuart, reine d'Écosse, Amy Robsart et Jeanne d'Arc, mais qui étaient Adélaïde d'Orléans, Nancy Steen ou encore Nur Mahal ? Parmi les 34 femmes évoquées ici, on trouve des reines, des duchesses, des aristocrates, de courageuses héroïnes, des pionnières, mais aussi des jardinières passionnées qui ont joué un rôle important dans la culture et la préservation de ces roses.
    Chaque biographie est illustrée par un portrait d'une de ces femmes d'exception ainsi que par une somptueuse photographie de " sa " rose, réalisée par le célèbre photographe français Paul Starosta. Un livre-cadeau idéal pour les rosiéristes et les passionnés de jardinage, mais aussi pour ceux et celles qui aiment les histoires et sont sensibles à la poésie qu'inspire cette fleur.

    Sur commande
  • Cactus

    ,

    • Chene
    • 1 Octobre 1998

        Parfois surnommés « cousins de belle-mère » en France ou « tonneaux d'or » aux Etats-Unis, les cactus intriguent par leur morphologie insolite, résultat de leur adaptation à la sécheresse. Certains cierges comme Pachycereus pringlei s'élèvent jusqu'à dix-huit mètres alors que le poids de certaines boules, tels les Ferocadus ou les Echinocatus, peut atteindre plusieurs tonnes. D'autres, Hylocereus ou Selenicereus, appelés cactées lianes, sont longs de plusieurs dizaines de mètres et serpentent dans les arbres sans jamais toucher terre.

        Cet ouvrage présente plus de 300 variétés de cactus dont 120 sont illustrés par les magnifiques photographies de Paul Starosta, notamment au moment de leur floraison spectaculaire.

        Un cahier pratique, riche en conseils, vous guidera pour la constitution et l'entretien de votre propre collection.
















        Parfois surnommés « cousins de belle-mère » en France ou « tonneaux d'or » aux Etats-Unis, les cactus intriguent par leur morphologie insolite, résultat de leur adaptation à la sécheresse. Certains cierges comme Pachycereus pringlei s'élèvent jusqu'à dix-huit mètres alors que le poids de certaines boules, tels les Ferocadus ou les Echinocatus, peut atteindre plusieurs tonnes. D'autres, Hylocereus ou Selenicereus, appelés cactées lianes, sont longs de plusieurs dizaines de mètres et serpentent dans les arbres sans jamais toucher terre.

        Cet ouvrage présente plus de 300 variétés de cactus dont 120 sont illustrés par les magnifiques photographies de Paul Starosta, notamment au moment de leur floraison spectaculaire.

        Un cahier pratique, riche en conseils, vous guidera pour la constitution et l'entretien de votre propre collection.

















        Parfois surnommés « cousins de belle-mère » en France ou « tonneaux d'or » aux Etats-Unis, les cactus intriguent par leur morphologie insolite, résultat de leur adaptation à la sécheresse. Certains cierges comme Pachycereus pringlei s'élèvent jusqu'à dix-huit mètres alors que le poids de certaines boules, tels les Ferocadus ou les Echinocatus, peut atteindre plusieurs tonnes. D'autres, Hylocereus ou Selenicereus, appelés cactées lianes, sont longs de plusieurs dizaines de mètres et serpentent dans les arbres sans jamais toucher terre.

        Cet ouvrage présente plus de 300 variétés de cactus dont 120 sont illustrés par les magnifiques photographies de Paul Starosta, notamment au moment de leur floraison spectaculaire.

        Un cahier pratique, riche en conseils, vous guidera pour la constitution et l'entretien de votre propre collection.

  • A la tiédeur du soir, l'escargot pointe le bout de ses cornes.
    Il sort grignoter quelques feuilles, puis s'en va doucement faire une petite sieste.

  • Bernard Palissy, le plus connu des céramistes ? Davantage : un héros de l'histoire de France, l'incarnation de la persévérance et de la passion du chercheur et de l'artiste brûlant ses meubles pour terminer la cuisson de ses céramiques en une scène immortalisée par les manuels de générations d'écoliers.

    L'image est si frappante qu'on serait tenté de n'y voir qu'une légende !
    Pourtant l'anecdote du four alimenté par son mobilier fut contée par le céramiste lui-même dans ses Discours admirables : un épisode parmi d'autres des combats que Palissy eut à mener.
    Les écrits de Palissy comme les témoignages de son époque, nous révèlent non seulement les projets, les rêves et l'oeuvre d'un céramiste, mais encore le cheminement d'un homme de caractère, créateur sans concessions et protestant convaincu, qui jamais ne renia ses convictions et finalement mourut en prison. Un homme de la Renaissance, pris dans les tourmentes politiques, sociales et religieuses de son siècle comme dans son ébullition artistique. Un penseur curieux de tout, s'occupant tant de géologie, d'agriculture ou de fortifications que des moeurs humaines ou de l'art des jardins. Sans doute même un écologiste avant l'heure, dénonçant les hommes qui ravagent les ressources naturelles et "ne se soucient aucunement du temps à venir" ; en tout cas un artiste qui puise dans la nature son inspiration et conçoit ses oeuvres comme le miroir et l'éloge des créatures terrestres.

    C'est cet hymne à la nature que Christine Viennet dégage à travers son étude, s'intéressant d'abord à l'homme complet que fut Palissy, avant de se pencher plus précisément sur une oeuvre à la végétation et au bestiaire foisonnants qui marqua durablement l'histoire de la céramique.
    Sur cet homme passionné et fascinant, comme sur ses émules du XVIe siècle à nos jours, elle s'est efforcée de réunir un maximum d'informations, mais aussi de montrer une collection impressionnante de plats, bassins et objets, illustrant notamment la création palissyste des XIXe et XXIe siècles.

    C'est encore cet hymne à la nature que Paul Starosta fait vibrer avec ses photographies sublimant l'art de la terre. Le feuillage frémit, les poissons scintillent, les serpents se coulent et l'on s'attend à voir bondir les grenouilles : sous son objectif, la céramique et les émaux deviennent matière vivante autant qu'objets précieux.

    Sur commande
empty