Denis Müller

  • Dans ce petit dictionnaire alerte et précis, Denis Müller tente de cerner les contours du christianisme et de la théologie en prenant également en compte leur dimension éthique. Le pari se veut de définir avec concision et indépendance plus de 150 mots de base dont la combinaison permet de saisir quelque chose de l'essence du christianisme.

    Écrit par un seul auteur, un tel ouvrage porte inévitablement la marque d'une subjectivité singulière, mais il débouche aussi sur une forte recherche de cohérence et de consistance. Toutes les définitions proposées ne puisent pas à une même conception classique de la théologie; certaines se veulent même délibérément provocantes et dissidentes, afin de stimuler de nouvelles créativités, aussi éloignées de la répétition de la tradition que des modes en cours.

    Le lecteur est ainsi invité à reconstruire lui-même, à partir des thèmes esquissés, la possibilité d'une identité et d'une conviction fortes.

  • L'éthique politique de Jean Calvin (1509-1564) est à la fois une éthique religieuse, inspirée par le puissant mouvement réformateur de Luther, et une éthique de la Loi morale, soucieuse d'instruire un nouveau rapport au droit et à la cité.
    La manière même dont Calvin énonce le rôle ambigu de l'Eglise, lieu de libération mais aussi instrument de contrôle social, est révélateur de sa visée critique et constructive, comme de ses propres limites. Loin d'offrir une nouvelle hagiographie de la pensée calvinienne ou de se satisfaire d'une caricature facile des travers bien connus du calvinisme historique, cet essai tente de s'interroger à nouveaux frais sur les héritages d'une théologie à la fois féconde et datée, libre et entravée, émancipatrice et autoritaire.
    />

    Sur commande
  • Etudiée par les sociologues et les historiens, l'éthique protestante est tout à la fois un héritage culturel, un idéal fantasmatique, un lieu oecuménique et un enjeu théologique.
    Elle est soumise ici à l'interrogation généalogique et critique de ses sources plurielles. Il en ressort plusieurs problématiques singulièrement actuelles : la confrontation aux nouvelles exigences de l'espace public, l'idée d'une interdisciplinarité dynamique, la relecture des thèmes de l'autonomie et de la modernité, le défi d'une postmodernité multiforme, l'articulation ordonnée de la tradition, de l'herméneutique et de l'Écriture, la tension constitutive des modèles théologiques et éthiques et le dialogue avec les philosophies morales.
    Le destin de l'éthique protestante ne la livre pas en pâture à la crise sans fin de la modernité ou au tourbillon de la postmodernité, mais appelle une reconstruction plausible et novatrice, à même de relancer sa pertinence publique et de surmonter ses tendances au repli.

    Sur commande
  • Cet essai sur le football est un livre foisonnant qui éclaire les multiples facettes du sport le plus populaire de l'humanité.
    Ethicien, théologien, fervent supporter, denis müller en suit les moindres péripéties locales ou internationales depuis plus de cinquante ans. a ce titre, il intervient régulièrement dans le public pour analyser avec le recul du penseur et l'empathie du passionné un phénomène dont le développement soulève de nombreuses questions. ce livre les reprend et les développe. après l'évocation personnelle de son rapport au football, l'auteur en propose une lecture à partir de l'histoire, l'éthique, la religion et l'anthropologie, avant de traiter un certain nombre de défis actuels : évolution et signification des règles, rôle de l'arbitre, fanatisme, machisme, hooliganisme, dopage ou encore tricherie.
    En conclusion, denis müller propose quelques orientations susceptibles de soumettre le monde du football aux règles indispensables de la responsabilité et du fair-play. une invite essentielle à protéger un jeu parfois divin de ses démons menaçants.

    Sur commande
  • Dans ce remarquable essai, intime et très accessible, le théologien et éthicien Denis Müller pose frontalement la question de l'existence de Dieu. Comment la transcendance divine est-elle comprise par la théologie chrétienne ? Quel discours pour parler de Dieu ? Comment lier foi et contradictions de l'existence ?

    Dans un style alliant récit personnel et figures théologiques majeures (Karl Barth, Dietrich Bonhoeffer, Paul Tillich...), l'auteur n'évite aucune question qui fâche et propose une réflexion sur la foi contemporaine aussi audacieuse qu'originale.

    Sur commande
  • Un théologien contemporain décrit ici sa vie, son métier et ses activités par le biais de mémoires narratifs, à la fois sélectifs et électifs. On y découvre un fils d´ouvrier neuchâtelois qui se construit comme un self-made man. Sa socialisation passe aussi par le football. Vie de couple et de famille, amitiés, études, voyages, activité pastorale puis métier universitaire - aux universités de Lausanne et de Genève - sont autant de médiations par lesquelles se donne à penser et à vivre l´exigeante et surprenante quête de Dieu. Denis Müller apparaît ici comme un esprit engagé, capable d´appeler un chat un chat et de dénoncer l´hypocrisie bien-pensante qui lui paraît menacer. Il décrit aussi les tourments causés par la maladie psychique, notamment sous la forme de la dépression, et évoque le rôle des psychologues et des psychiatres pour l´aider à surmonter de telles crises. Mais il n´hésite pas à utiliser l´humour pour rire de lui-même et de la fatalité.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • La morale

    Denis Müller

    Sur commande
  • Sur commande
  • Les ballons

    ,

    • Muller
    • 30 Décembre 2011
    Sur commande
  • « La mort de la chrétienté en tant que phénomène socio-culturel dominant peut être l'occasion, pour une communauté de foi numériquement minoritaire, de regagner en densité ce qu'elle aurait perdu en extension. Il dépend des membres de cette communauté qu'il en soit ainsi. » (Paul Ricoeur) Problématiser et affronter la crise : une chance pour la pensée et pour l'action ? Nous sommes confrontés à une crise protéiforme : tout à la fois politique, économique, écologique, philosophique, théologique et plus largement crise de civilisation...

    La notion même de crise comporte des niveaux de signification et d'interprétation très divers qui conduisent non pas à la paralysie mais à la stimulation de la pensée et de l'activité humaines contre les routines porteuses de répétition stérile et finalement de la torpeur. L'origine médicale et plus particulièrement clinique du concept, fortement relevée dans plusieurs contributions de cet ouvrage collectif, tend à concentrer le regard sur le corps même de la personne, du groupe ou de la société dont on suppose, affirme ou prétend qu'elle serait « en crise » ; ainsi se manifeste la singularité événementielle de la « krisis ». D'autre part, les liens entre l'événement de la crise et la nécessité d'une réflexion et d'une reprise critiques ont également fait l'objet d'observations et de remarques, qui nous paraissent pouvoir conduire à l'idée que l'usage du vocabulaire de la crise, loin de nourrir une ambiance délétère de dénigrement ou de résignation, porte plutôt à relancer et à vivifier une herméneutique différenciée et responsable des secousses, des mises en question et des éventuelles ruptures qui caractérisent la situation actuelle de nos sociétés et de nos modes théoriques et pratiques d'en rendre compte. Comme le montrent plusieurs contributions de cet ouvrage, la réflexivité suscitée et nécessitée par la « krisis » touche, concerne et féconde tout autant l'éthique théologique que la théologie elle-même.

    Sur commande
empty