Spiritualité et Prière

  • Karl Joris Huysmans, Francis Jammes, Marie-Thérèse Bordenave, Marcelle Auclair, Paul Claudel, Pie IX, Henri Lasserre, Pie XI, Louis Veuillot, François Mauriac, Marie Compagnon, Pie XII, François Schoepfer, Gustave Boissarie, André Rebsomen, Émile Zola...
    Quand Thierry Hubert et Sophie Delay se font nos guides, ils emmènent avec eux, pour nous tenir compagnie, les grands écrivains qui ont visité, raconté et chanté Lourdes.
    Un album-basilique à la superbe iconographie, rythmé par une fantastique polyphonie littéraire, pour se souvenir, partir et revenir en livre au coeur de la grotte où Marie est apparue à Bernadette.

  • Où se situe ce Royaume de Dieu dont Jésus a tant parlé? Est-il réservé à la fin des temps, ou au contraire peut-il être saisi, ici et maintenant? C'est en méditant sur la vie, sur l'amour, sur son travail d'aumônier, sur les textes bibliques que Marie-Laure Choplin explore et révèle, d'une plume pleine de force et de grâce, ces instants où le Royaume prend place en chacun de nous.

    Dans ces jours de Royaume, tout peut arriver, la violence, l'ennui, la nausée, la panique, l'inutile. J'écris ces mots mais ce n'est pas juste : dans les jours de royaume, il n'y a pas d'étiquette sur les choses. Dans ces jours de Royaume, je vais droit au travers de la vie jonchée de tout. Ce qui gît sans force. Ce qui traîne ivre mort. Les noyés qui dérivent. Les épaves abandonnées qui lacèrent la peau. Les étrangetés inidentifiables pleines de soubresauts. Ce qui s'est pris des gifles à mourir. Ce qui s'est pris du dédain à mourir. Mes jours de Royaume ramassent aussi les visages transparents que les regards traversent, heure après heure, comme des riens. Ils ramassent aussi les bonheurs travestis, incongrus, inattendus, inconvenants, qui ne vont nulle part et avec rien. Mes jours de Royaume ne choisissent pas et ignorent tout du jugement. Ils récoltent tout ce qui est là.

  • Et si on arrêtait d'opposer bonheur et malheur ? Ils constituent conjointement l'« heur », un terme ancien pour dire l'opportunité, l'aventure, la chance que recèle tout présent. Bonheur et malheur s'engendrent et constituent ainsi la dynamique de la vie. C'est à une conception dynamique de l'existence qu'invitent Jean Claude Lavigne et Patrick Vincelet dans ce livre où les contraires, au lieu de s'opposer, travaillent de manière symphonique. Seul le travail sur le malheur peut authentifier et solidifier l'horizon du bonheur.
    Car toute la question vient peut-être de ce que nous sommes incapables d'être présents à nous-mêmes, aux autres, au monde. Notre montre intérieure est toujours en retard sur l'heure de notre vie.
    Quand un théologien et un clinicien réfléchissent de conserve, la spiritualité et la psychologie entrent en dialogue pour dénouer le malaise contemporain.
    Un magnifique traité du réveil à soi, ouvert sur la transcendance vécue au quotidien.

  • « Il a fallu que Dieu s'engouffrât dans l'humanité, et qu'à un moment précis de l'histoire, sur un point déterminé du globe, un être humain, fait de chair et de sang, ait prononcé certaines paroles, accompli certains gestes, pour que je me mette à genoux.

    Tous les efforts pour réduire en lui la condition humaine vont à l'encontre de ma plus profonde tendance, et sans doute y faut-il rattacher mon obstination à préférer au visage du Christ-roi, du Messie triomphant, l'humble figure torturée de l'homme que, dans l'auberge d'Emmaüs, les pèlerins de Rembrandt reconnaissent à la fraction du pain, notre frère couvert de blessures, notre Dieu. » F. M.

    Dans cette méditation spirituelle, Mauriac se place avant tout sur le terrain du sens mystique de l'Évangile, qu'il suit pas à pas. C'est autant le témoignage d'un croyant que le texte d'un écrivain, où les fulgurations de la foi s'entremêlent à celles de l'art d'écrire.

  • « Depuis plus de quarante ans, je m'intéresse aux quêtes spirituelles et aux sagesses si diverses du monde. La réalisation d'une collection documentaire pour Arte m'a permis de voyager à travers les cinq continents sur les traces du sacré. De l'Australie à l'Éthiopie, du Pérou au Japon - en passant par la France, la Turquie, le Guatemala, les États-Unis, le Canada, l'Inde ou le Népal -, j'ai traversé des paysages sublimes et j'ai rencontré des femmes, des hommes et des enfants dont la ferveur spirituelle et l'humanité m'ont bouleversé. Je les ai photographiés et j'ai mis par écrit le récit de ces voyages afin de partager ces moments uniques. Ainsi est né ce livre. » F. L.

  • Ne nous cramponnons pas à la vétusté, car «elle passe la figure de ce monde» (1Co 7,31). Le futur de l'ancien monde est déjà vieux, il n'y a que la grâce qui soit jeune. » Lorsque fut décrété le confinement, comme à certaines heures particulièrement sombres, il ne resta plus que la prière. Le père Stéphen, reclus dans son presbytère entouré de nature en Provence, agenouillé devant la douce Hostie, n'avait que l'écriture pour rejoindre les chrétiens qui ne pouvaient plus venir dans son église. De cette expérience est né ce texte magnifique, jailli de son coeur de prêtre contemplant Jésus dans le Mystère de la Croix qui illumine le monde, ainsi que dans la Création. D'une plume incisive, poétique et enflammée, il transforme notre regard pour nous ouvrir à la grâce et à la véritable espérance aujourd'hui.

  • C'est chez onTau que sort cette nouvelle édition qui décrypte les paroles que la Vierge Marie a prononcé à Lourdes en 1858. Un thème quasiment inexploré. Cette édition est augmentée de textes complémentaires sur la portée des mots, de références nouvelles ou révisées et de nouveaux index. Ce livre va contribuer à faire connaître ces paroles à un très large public qui en ignore encore l'existence et l'importance. Le lecteur qui n'a pas ou peu de connaissance du catéchisme de l'Église catholique, pourra entrer parfaitement dans la pédagogie de Notre-Dame de Lourdes pour son plus grand profit.

  • La Communauté oecuménique de Taizé accueille chaque année des dizaines de milliers de jeunes pour chercher ensemble un sens à la vie. Dans cet ouvrage, le théologien orthodoxe Olivier Clément jette un regard particulièrement pénétrant sur cette recherche.

  • Parfois, quelques paroles seulement ramènent à lessentiel et permettent de se construire intérieurement dans la continuité des jours.

  • Les Apophtegmes des Pères du désert sont un ensemble d'anecdotes et de paroles, attribués aux ermites et aux moines qui peuplèrent les déserts égyptiens au ive siècle.
    Ces récits illustrant la vie spirituelle de ces moines constituent un grand classique de la littérature chrétienne. Ils ont nourri la vie spirituelle de générations entières durant des siècles. Pour la première fois, ces récits très riches de sagesse sont mis en image pour les rendre plus accessibles à chacun. L'humour de ces planches épouse l'esprit piquant de ces paroles des pères qui mettent le doigt sur les turpitudes de l'âme humaine.
    Une magnifique spiritualité que chacun peut ainsi découvrir, rendue accessible à tous par la magie du dessin.

  • Être prêt, et pour cela vivre pleinement et sans attendre notre vie, telle qu'elle nous est donnée. L'abbé Grosjean nous propose dix repères pour éclairer et accompagner cette aventure rude et magnifique qu'est notre vocation d'homme, de femme, de chrétien ; dix méditations qui, tour à tour, nous donneront lumière, force, consolation et confiance.
    Avec ce livre spirituel concret, simple et incarné, l'abbé Grosjean nous encourage et nous partage les fruits de son ministère, de ses rencontres et de son expérience. Il s'adresse ici à toutes les générations et à tous les états de vie pour nous conforter avec son ton franc et son enthousiasme habituels : oui, nous sommes faits pour la joie, la Joie vraie.

  • Le premier et le dernier mot des Évangiles, c'est une annonce de Joie.
    Le premier et le dernier mot de l'existence, c'est aussi une annonce de Joie.
    « Nous n'avons pas d'autre devoir que la Joie ». Ce propos de Paul Claudel est celui d'un converti dont le caractère eut été bien noir s'il n'avait pas rencontré le Dieu de la Joie.
    Après quatre-vingt-dix années sur cette petite planète, après avoir passé le plus clair de mon temps à entendre les joies et les angoisses de mes semblables, je suis de plus en plus convaincu que le terme de tout sera une joie qui dépasse nos rêves les plus insensés. Dieu est joie parce que Dieu est amour.

  • Un écrit fort par une grande voix spirituelle sur un sujet (et un enjeu !) si important.


    Dans la crise de la paternité que vit la société actuelle, il est plus que jamais nécessaire que des hommes, notamment les pretres, soient des images des la forte et douce paternité de Dieu, par qui soit donnée la bénédiction du Père du Ciel pour ses enfants.

    En quoi consiste la paternité véritable ? Comment peut-elle aider une personne à devenir vraiment elle-même et à accéder à la liberté des enfants de Dieu ?

    En essayant de répondre à ces questions, le livre veut aussi indiquer le chemin spirituel qui permet à un prêtre de se garder des défaillances et ambiguïtés possibles dans ce domaine délicat, pour déployer le don reçu dans l'ordination.

    Ce livre interressera non seulement les prêtres, mais aussi aidera tous ceux (pères de famille, éducateurs, responsables ...) qui sont appelés à exercer une certaine paternité dans l'Eglise ou la société.

  • Un moine et un guide spirituel pour accompagner chaque jour

  • Pour aborder la question de la mort, nous pouvons compter sur le talent de Joël Pralong, à savoir une belle combinaison de spirituel et psychologique.

    La pire épidémie est celle de la peur. À cause d'elle, nous fuyons la vie sans éviter la mort. La foi devrait pourtant nous en prémunir. Est-ce aussi simple ? Comment démêler, dans nos complexités, le psychologique du spirituel ?

    Dans le brouillard, saurons-nous retrouver un chemin de liberté ? Comme pour les Apôtres, claquemurés dans le Cénacle et l'armure qu'ils se sont forgée en leur âme, seul l'Esprit peut nous guider pour réorienter nos vies. De quelle manière le vivre aujourd'hui ?

    Avec clarté et de manière concrète, le père Joël Pralong nous permet de prendre conscience des mécanismes qui nous empêchent d'avancer. Et nous propose les moyens de nourrir la paix de l'esprit et du coeur.

  • Retrouver l'enthousiasme

    Michel Cool

    • Salvator
    • 21 Janvier 2021

    Un antidote au : « À quoi bon? » Une retraite sacerdotale prêchée par un laïc.

  • Deuil, maladie, chômage... et c'est le désespoir pour certains. Qui n'a jamais connu ces nuits de détresse profonde ? Quand rien ni personne, surtout pas Dieu, n'a plus de goût ni d'intérêt.
    Quand tout élan soudain manque, quand même le désir de vivre s'est éteint, où trouver la force ? Où est la lumière ?
    Nourri de la parole de Dieu et de celle des poètes contemporains, Grégoire L. Huyghues-Beaufond offre ici un texte magnifique pour traverser les épreuves de la vie.
    Par la lecture priante de la Bible qui ne laisse personne sombrer et réconforte les âmes les plus meurtries, il témoigne du Dieu consolateur qui se fait proche et aide à traverser les obscurités.
    Un accompagnement dans la prière.
    Un encouragement fraternel pour ceux qui peinent.

  • Vivre le Carême

    Pape François

    Le temps de carême n'est-il pas propice à vivre ce temps de conversion sans en rester à des mots ou à de bonnes intentions. Dans ce guide de prière, vous trouverez des méditations spirituelles de carême du Pape François ainsi qu'une sélection de citations tirées de l'encyclique de Laudato si' à méditer pour entrer dans la dynamique de l'écologie intégrale.

    « J'adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l'avenir de la planète. Nous avons besoin d'une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous. ...Il nous faut une nouvelle solidarité universelle.»

  • Dans son encyclique sur la fraternité, le pape François, terminant son tour d'horizon sur la situation mondiale d'aujourd'hui nous interpelle : « l'espérance est audace...Marchons dans l'espérance ! » Nous recevons cela en pleine pandémie : l'avenir sanitaire n'est pas clair, notre économie est vraiment blessée, notre dynamisme moral est meurtri...Alors la tentation est grande de se replier sur des acquis ; de s'en tenir aux recettes précédentes, de prendre soin de soi ; par précaution pas d'action, par peur, se sécuriser, en rester à ce qui a fait ses preuves l'an dernier. Par le temps qui court l'espérance est dangereuse. Mais la foi chrétienne nous dit que la Création nous attend, elle veut même enfanter, faire naître, dit Saint Paul. Alors elle nous pousse à reprendre la marche, à risquer de sortir de chez soi, à semer de l'avenir, à oser l'audace de nouveaux projets. Elle nous incite à créer ce qui sera offert aux enfants que nous mettons au monde au milieu de combats et des conflits, des virus et des incertitudes. Depuis cinquante ans la pensée de l'Église en matière sociale fait de la croissance et du développement intégral des hommes un devoir commun d'avenir. Relisons quelques-uns de ces textes, car le courage, l'intelligence sociale et le rêve de fraternité universelle sont nos vérités de croyants pour demain. De Paul VI à François, nous découvrons des embryons d'espoir pour faire grandir les générations qui se lèvent, notre responsabilité créatrice.

  • Le rosaire, véritable synthèse de l'Évangile, est une prière méditative riche et profonde. Ce qui est grand dans la prière du rosaire c'est justement sa simplicité confondante comme le regard neuf de l'enfant de Bethléem qui nous pousse vers l'espérance et qui vient nous sauver. Le chapelet nous accompagne au cours de la plongée dans les profondeurs de notre être, vers notre centre. Ce qui importe c'est d'être dans l'ouverture au don et dans l'émerveillement, sans obstacles, dans l'écoute et la contemplation car il s'agit de contempler, de fixer avec attention le Christ par le regard de Marie. Notre société ressent le besoin impérieux, plus que jamais sans doute, de trouver la paix. L'ouvrage suggère dans une seconde partie, « Laisser être », un propos sur la méditation, étant entendu que cette technique ne consiste pas à chercher le bienêtre mais un autre, le Tout-Autre. Cet ouvrage ne porterait pas de fruits sans la pratique régulière du rosaire et de la méditation, pour aller plus loin sur le chemin, en laissant le Christ nous entrainer dans le coeur de son mystère.

  • A l'occasion de l'Année saint Joseph décrétée par le pape François, ce cahier propose de redécouvrir toute la richesse spirituelle de l'enseignement de l'Église sur la figure de saint Joseph et d'aider les enfants à mieux le connaître.
    Il comporte de nombreuses actions concrètes avec un cahier central adapté aux jeunes riche de différentes activités : quizz sur saint Joseph, coloriages, vie à raconter, carnet de prières...

  • Cet ouvrage propose une introduction concrète et pratique dans laquelle les éléments de base du discernement ignatien sont expliqués et illustrés par de nombreux exemples. Destiné à un large public, il ne présuppose pas de connaissances préalables.

  • L'oraison

    Dominique Sterckx

    • Emmanuel
    • 3 Février 2021

    Comment vivre au quotidien une rencontre avec Dieu ? Quand nous nous retrouvons seuls devant Lui pour un temps de prière personnel, bien souvent, nous ne savons vite plus que dire ou faire. Dominique Sterckx nous livre un « mode d'emploi » simple et incarné, basé sur l'expérience séculaire des grands témoins de l'oraison, les saints du Carmel. Il nous montre les moyens concrets pour entrer en prière, nous guide dans les difficultés (distractions, sécheresses...) et surtout nous donne le goût de cultiver cette rencontre d'amitié avec Dieu qui change la vie.

  • Tel saint Bernard, Dom Vital est avant tout un abbé, il n'écrit pas en théoricien, mais en pasteur d'âmes. Son but est d'entraîner ses lecteurs vers une union plus intime avec le Seigneur. Il nous offre un guide clair qui, en évitant les illusions, permet de progresser avec sûreté dans les voies d'une oraison de charité en communion au Dieu Amour Trinitaire. Plongé en ce don inouï de l'Amour divin, reçu dans la foi, Dom Vital répond en vivant et en enseignant le « Saint Abandon », c'est-à- dire « vivre le mystère de la volonté du Père dans l'Esprit du Christ qui le vit en nous ». Pour guider ses frères dans une vie monastique fervente, il rédigea cet ouvrage sur l'oraison en visant un public plus large, car, disait Thérèse d'Avila : « Le Seigneur nous convie tous à ce banquet de la contemplation mystique. »

empty