Commentaires bibliques

  • Vie et destin de Jésus de Nazareth Nouv.

    Qui fut vraiment Jésus de Nazareth ? Cette biographie présente les plus récentes découvertes sur cet homme au destin exceptionnel, et bouscule bien des idées reçues.

  • L'Evangile de saint Matthieu : pour devenir disciple missionnaire Nouv.

    « J'ai lu la Bible » est une collection originale et accessible à tous pour renouveler sa lecture de la Bible et se laisser transformer par elle. Dans chaque ouvrage : un nouveau livre biblique et un parcours pour expérimenter le coeur de ce livre. Vous trouverez ici :
    - Le texte de Mt dans son intégralité ; pour lire un évangile de A à Z.
    - Une introduction et de nombreux commentaires ; pour nourrir la réflexion et la méditation personnelles.
    - Un parcours guidé : lecture, prière, réflexion, questions, exercices... ; pour devenir disciple missionnaire (avec Mt).

  • La bible traduction liturgique compact Nouv.

    La Bible, traduction liturgique avec notes explicatives (compacte - bleu clair). Comprendre la Bible. Ils sont nombreux aujourd'hui encore ceux qui expriment un tel souhait, comme le faisait, à l'aube du christianisme, le haut fonctionnaire de la reine d'Éthiopie, rejoint par le diacre Philippe sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza. Les chrétiens de langue française disposent désormais d'une traduction complète de la Bible réalisée par des équipes de spécialistes en vue d'être proclamée dans la liturgie, mais aussi pour être utilisée dans la catéchèse et méditée dans la lecture personnelle. Pour aider ceux qui cherchent à comprendre davantage, une équipe d'exégètes de la Bible a rédigé des notes explicatives permettant d'aller plus loin. Ces notes s'adressent à tout lecteur désireux d'approfondir sa compréhension de la Bible, individuellement ou en groupe. On y trouvera toutes les informations utiles pour mieux comprendre le texte et le savourer.

  • Ce livre nous fait entrer dans la méditation de L'épître aux Romains, un texte pas toujours bien compris voire évité par les commentateurs bibliques. Le cardinal Martini y aborde tous les grands thèmes de la vie chrétienne avec le souci d'élever notre esprit vers les «choses d'en Haut». Plus qu'une méditation, l'auteur nous propose un itinéraire spirituel au cours duquel il nous conduit à méditer et à réfléchir sur l'abandon à Dieu, sa miséricorde, la question difficile du bien et du mal, le salut, la fin des temps et la vie éternelle. Une méditation dense et profonde dans l'esprit des exercices de Saint Ignace.

    « Méditer sur la Lettre aux Romains c'est un peu comme pénétrer en avion dans un de ces nuages dangereux que d'habitude les pilotes évitent parce qu'ils sont signalés sur leur écran de manière spéciale. Ce sont des nuages qui contiennent des éclairs, du vent, de la grêle et dans lesquels l'avion peut subir de fortes secousses. D'habitude, les pilotes les évitent. Cependant, nous avons décidé de pénétrer dans ce nuage profond qu'est la Lettre aux Romains.»

  • La perte, le deuil sont les épreuves les plus lourdes que nous puissions connaître et cependant les plus communes. Elles isolent souvent parce que la douleur intense qu'elles provoquent en nous est toute personnelle et si intime. Être fidèle à sa douleur, est-ce bien être fidèle à ceux que nous pleurons ? Leur disparition peut-elle effacer l'amour ?
    Deux disciples de Jésus, un soir près d'Emmaüs au lendemain de sa mort, sont donc les premiers consolés par un Ami inattendu, surgi sur leur route. Parler, écouter, entendre.
    La consolation est un des beaux cadeaux de l'amour.

  • - une exégèse pour tous sous forme de courtes méditations.
    - un support précieux pour la méditation ou l'oraison.
    - une lecture nourrissante appréciée depuis longtemps par la famille carmélitaine.

  • Voici un des meilleurs livres de Lytta Basset, dans une édition entièrement revue. Paru il y a plus de quinze ans, ce livre a connu un grand succès auprès des lecteurs. Il présente la colère comme étape nécessaire de la vie croyante et spirituelle.
    La colère, écrit Lytta Basset, est à considérer comme un moteur capable de transformer une énergie potentiellement dévastatrice en cette violence de vie qui accompagne le processus de toute naissance. L'auteure s'appuie sur les récits bibliques du combat de Jacob, de la plainte de Job ou de la colère de Jésus.Il existe ainsi une sainte colère, un espace à part où Dieu et l'humain peuvent s'affronter et se retrouver dans la nuit.

  • Marion Muller-Colard a accepté pour l'hebdomadaire protestant Réforme d'écrire chaque semaine pendant 3 ans le commentaire de l'Evangile. Ce livre rassemble l'intégralité de ses lectures et donne ainsi un merveilleux ensemble, humain, proche des vies quotidiennes de chacun d'entre nous, de nos interrogations, pour (re)découvrir l'évangile. D'une certaine façon, ce livre c'est l'Evangile de Marion Muller-Colard. On y découvre sa façon de méditer, de «ruminer» l'Ecriture, de l'approcher, et surtout de provoquer notre intérêt pour le texte et la parole bibliques.
    Nous reproduisons à chaque fois l'intégralité du texte évangélique commenté, accompagné de la lecture de l'auteure et de sa prière, en fin de lecture.
    Un très beau livre de sagesse et de méditation qui renouvelle notre regard sur l'évangile.

  • On fait souvent un faux-procès à l'apôtre Paul en le taxant de misogynie. Dans cet ouvrage, le professeur Michel Quesnel reprend le dossier et fait un inventaire exhaustif des propos de Paul sur les femmes et de ses relations avec elles, tels qu'ils apparaissent dans le Nouveau Testament.
    Ses conclusions sont claires : certes, les lettres authentiques de Paul contiennent sur les femmes des propos que nous n'écririons plus. Mais ils sont conditionnés par la culture ambiante ; et il s'avère surtout que, dans ce domaine, Paul est nettement plus ouvert que beaucoup de ses contemporains.
    Michel Quesnel poursuit son analyse en montrant que, par la suite, des sociétés misogynes ont fait de ses textes des lectures misogynes, déjà dans d'autres livres du Nouveau Testament, puis au cours des siècles suivants. L'auteur examine trois corpus de textes antiques concernant Paul (les épîtres authentiques, les épîtres pseudépigraphes, les Actes sur Paul) et lui rend justice : « A propos de ce qu'il pensait des femmes, l'Apôtre des nations a été victime des préjugés de ses lecteurs pendant une vingtaine de siècles ». Et, en faisant une courte excursion dans Paul après Paul, de le montrer à travers le regard des Pères de l'Église mais aussi dans des traductions récentes du Nouveau Testament. Le sous-titre de l'ouvrage prend alors tout son sens.
    « Puisse ce modeste ouvrage contribuer à lui rendre enfin justice », conclut l'auteur.

  • Découvrir rationnellement les échos voulus par saint Jean pour guider la méditation de son Evangile. Entrer dans la profondeur de sa vision du Christ, de l'Eglise, et de l'histoire.
    Pour avoir accès à la composition des évangiles, il faut entrer dans le processus même de leur composition orale. L'existence des « récitatifs évangéliques », disposés en colliers de récitation est l'explication la plus rationnelle de la composition des évangiles ‒ c'est d'ailleurs ce qu'indiquent les témoignages anciens. Jean a suivi trois étapes : le témoignage en alternance avec Pierre, un proto-filet et le « filet » définitif, croisant plusieurs méditations possibles.
    Le fameux Prologue est tout simplement une sorte d'avant-propos, un « shouraya » araméen. Il introduit à la lecture de l'évangile selon l'ordre habituel (« horizontal »), mais aussi à d'autres lectures prévues par la structure même du filet : « verticale » ou selon des « noeuds ». Ces lectures révèlent des aspects insoupçonnés ou seulement entrevus du mystère du Christ et de l'histoire.
    La dernière partie du livre aborde l'actualité de saint Jean, qui a beaucoup à nous dire au regard des impasses dans lesquelles s'enfonce notre monde, et dont il avait vu les prémices.

  • Cet ouvrage fait suite à un premier volume paru en 2016. Aux soixante-dix lectures de passages d'évangile que celui-ci présentait, ce deuxième livre aborde cinquante nouveaux textes.
    Ces lectures sont le fruit d'une analyse suivie d'un travail d'écriture : il s'agit d'aller à la rencontre du texte, activement, pour l'amener à agir à son tour en prenant sens. De manière souvent nouvelle et, parfois, surprenante.
    L'ouvrage se situe à la croisée de trois préoccupations.
    - Il se veut attentif à la matérialité grammaticale, lexicale, compositionnelle des textes évangéliques. Il est sensible aux dimensions énonciatives et narratives des textes.
    - L'ouvrage lit les textes évangéliques des liturgies dominicales qui ponctuent la vie de la communauté chrétienne.
    - L'ouvrage se veut soucieux de rejoindre la vie des chrétiens dans le monde présent.
    L'ouvrage sera utile aux catéchistes, aux animateurs, aux enseignants, aux prédicateurs, à tous ceux qui veulent approfondir et partager leur intelligence de la Bonne Nouvelle. Et aussi, plus largement, à ceux qui désirent la découvrir.

  • Ce beau livre richement illustré, tiré d'une rubrique de la revue Le Monde de la Bible, présente les diverses interprétations que chaque grande oeuvre picturale a fait de la Bible. A l'aide de nombreuses reproductions de tableaux de maître et de leurs détails les plus significatifs, accompagnées d'un texte clair et pédagogique, ce livre permet de comprendre comment l'art s'est emparé du motif religieux ; et permet de voir comment la compréhension de l'Écriture « grandit avec ses lecteurs ».Les artistes sont loin d'être de simples illustrateurs. S'ils s'emparent de la Bible, ce n'est jamais pour en donner un banal équivalent pictural mais pour défendre une esthétique, pour montrer leur supériorité en représentant ce qui peut sembler insaisissable - comme le bouleversement d'une âme qui se convertit, le fugace instant d'une apparition, ou l'effet du discours de foi sur les esprits - pour dénoncer de manière détournée les horreurs du monde dans lequel ils vivent, ou bien une manière de se faire moralistes et de corriger les vices humains par l'Écriture sainte.

  • Prendre soin de soi et des autres, c'est devenu un slogan récurrent au printemps 2020.
    Jésus a pris soin de l'autre de multiples manières et l'évangéliste Luc le raconte à merveille.
    À travers quinze extraits choisis en fonction du critère du soin, c'est la relation à l'autre qui est explorée aux temps particuliers de fragilité, de bouleversement ou d'épreuve.
    Chaque extrait est d'abord analysé de manière approfondie et s'ouvre ensuite sur une perspective pastorale qui l'actualise.
    Ce livre invite à un regard renouvelé sur l'évangile de Luc, alors même que les textes sont très connus. Voir les choses autrement permet ensuite de les relier à des situations actuelles et de se laisser questionner dans un va-et-vient fécond entre le texte et l'approche pastorale.
    Cet ouvrage s'adresse aux personnes qui expérimentent les réalités du soin et les questions qui en surgissent, c'est-à-dire ceux que l'on appelle les accompagnants: aumônier.e.s d'hôpital, visiteurs de malades, mais aussi aidants proches, dans leur recherche de sens.

  • Le corps humain a un langage par lequel il exprime sa jouissance et ses souffrances, mais il est aussi un langage en soi, un « livre de chair ».
    Apprendre à lire le corps, c'est être attentif à son dessin, savoir décrypter les formes du labyrinthe anatomique ; c'est aussi entendre ce que nous disent les grands mythes de l'humanité sur la nature et la fonction subtile de chacun des organes ; c'est enfin, nous dit Annick de Souzenelle, redécouvrir l'Arbre des kabbalistes, car si l'homme est « créé à l'image de Dieu », l'image de son corps doit être lue comme le reflet terrestre de cet « Arbre de vie » dont nous parle la tradition de la kabbale.
    /> Diffusé à plus de deux cent mille exemplaires en quelque quatre décennies, cet ouvrage unique en son genre est pour la première fois richement illustré en couleur, en écho à des scènes bibliques et mythologiques d'autres sphères culturelles. Un trésor pour tout lecteur en quête de sens.

  • Évangile de Judas, de Thomas, protévangiles de Jacques... Ces textes font souvent le « choux gras » des médias et fascinent nos contemporains. De nos jours, beaucoup tournent le dos aux églises instituées pour chercher des réponses dans des récits mystérieux, peu connus ou « marginaux.». Cet attrait pour l'ésotérisme et pour la pensée gnostique a créé un véritable engouement pour les textes apocryphes, dont plusieurs sont « réapparus » au cours des dernières décennies. Le mot « apocryphe » vient du grec « apocryphon » qui signifie « caché ». C'est ainsi que théologiens et historiens qualifient généralement les textes bibliques « dont l'authenticité n'est pas établie ». Ces écrits n'ont pas été retenus dans le canon biblique. La tradition catholique reconnaît 72 livres dans son canon. Le premier correspond au livre de la Genèse et le dernier à celui de l'Apocalypse. C'est au cours du concile de Rome en 382 que ce canon des écritures fut définitivement fixé. Cette décision n'eut rien d'arbitraire, un consensus émergeait déjà, à quelques textes près, depuis plusieurs siècles. « Canon », est un mot grec qui a pour sens « règle ». Il s'agit d'un instrument qui permet de poser la juste mesure, le discernement. Moins connus que ceux du Nouveau Testament, nombreux furent les apocryphes de l'Ancien Testament, composés essentiellement au cours de la période dite « inter-testamentaire » (*). Ni la tradition juive, ni la tradition chrétienne, (si ce n'est quelques églises minoritaires et « autocéphales » (*) ) ne les ont reconnus. L'objectif de cet ouvrage, en citant les textes le plus représentatifs, est de présenter au lecteur une initiation, une vue d'ensemble du « phénomène apocryphe », à la lumière de la foi catholique, et de clarifier les idées du lecteur désireux de se cultiver sur un sujet sur lequel la majorité de nos contemporains ont une idée floue, souvent fantasmée.

  • La Bible : trop longue ? trop vieille ? on n'y comprend rien ? pas le temps ?
    Pour tous les pressés, les découragés, ou tout simplement les curieux et les assoiffés, l'auteur a concocté un petit guide pour oser ouvrir LE livre, pas à pas. Les citations choisies et introduites sont proposées au fil des jours pour entrer dans la richesse de la Parole de Dieu et se laisser toucher par Lui. Alors, oserez-vous ouvrir le livre le plus vendu au monde et le laisser changer votre quotidien ?

  • Les femmes de saint Paul

    Chantal Reynier

    • Cerf
    • 5 Novembre 2020

    Quelle est la place des femmes dans l'Église ? Face à cette question brûlante, il est temps d'en finir avec les clichés sur saint Paul qui les condamnerait au silence, au voile et à la soumission. Au contraire, au cours de ses voyages missionnaires, l'évangélisateur des Nations ne cesse de s'adresser aux femmes et de s'entourer de femmes, faisant d'elles ses collaboratrices au point d'employer à leur sujet les titres d'apôtre et de diacre !
    Il fallait la science de Chantal Reynier pour partir à la découverte, par-delà les lieux et les temps, de Phoibè, Lydie, Chloé, Maria, Persis, Évodie, Syntychè, Prisca, Julia. Pour les rencontrer, aux quatre coins de la Méditerranée, dans leur activité, leur métier, leur foyer, leur foi. Et pour chacune d'elles raconter en son nom propre « son » Paul. Que disent-elles de lui ? Avant tout, la relation de dignité et de liberté qu'il revendique avec elles.
    Pour la première fois, la parole est aux « femmes de Paul ». Écoutons le message révolutionnaire, parce que réfractaire aux idéologies à la fois hyper-patriarcales ou ultra-féministes, qu'elles nous transmettent dans ce livre exceptionnel de savoir et de sensibilité.

  • Les femmes, au coeur de l'Alliance entre Dieu et les Hommes.
    30 figures de femmes de la Bible illustrées par une iconographie exceptionnelle et variée, de Piero Della Francesca à Gustave Moreau.
    Dans son style riche et profond, Nathalie Nabert nous emmène à la découverte de 30 figures féminines de la Bible, connues ou méconnues, saintes ou pécheresses.
    Chaque portrait, enrichi par un texte du magistère ou de la Tradition, souligne un aspect de notre humanité invitée àentrer dans l'Alliance avec Dieu.
    Nathalie Nabert collabore régulièrement à la revue Magnificat et a publié de nombreux ouvrages de spiritualité (Albin Michel, Salvator, Ad Solem...).

  • Une sélection des meilleures Chroniques bibliques de Marie-Noëlle Thabut, réunies par elle-même.

    Les Chroniques bibliques, une des rubriques préférées des lecteurs de Magnificat (150 000 abonnés), qui commente un passage de l'Ecriture lu chaque dimanche de l'année liturgique.

    Un ouvrage pour (re)découvrir Jésus comme Christ, celui qui accomplit la figure du messie, en approfondissant la connaissance des textes de la Bible.

    La compétence et la plume alerte de Marie-Noëlle Thabut qui collabore avec Magnificat depuis 23 maintenant ans. Bibliste « icône pour des générations de catholiques » (La Croix), elle s'investit dans les médias catholiques (Panorama, KTO, Radio Notre-Dame...) pour donner le goût de la (re)découverte de l'Ecriture.

  • Le 4e évangile ne cesse de nous fasciner. Son texte est parsemé de déclarations de Jésus en « Je suis » (« Je suis le pain de vie, le bon pasteur, le chemin, la vérité et la vie, la vraie vigne », ou tout simplement « Je suis », en écho à la révélation du nom divin à Moïse devant le buisson ardent).
    A travers les sept « signes » qu'il pose, les rencontres, les récits, les discours, les récits dont celui de la Passion et des apparitions, Jésus dévoile son visage aux lecteurs d'aujourd'hui que nous sommes, afin que nous puissions devenir « ses disciples bien-aimés ».
    Tissé dans une langue riche et symbolique, l'évangile de Jean peut rejoindre nos contemporains, même les plus éloignés de la foi.
    Expérimenté lors d'une session estivale et de rencontres de cercles bibliques, le parcours proposé par les animateurs de l'Association biblique catholique de Suisse romande (Monique Dorsaz, Barbara Francey, Vincent Lafargue et François-Xavier Amherdt) offre la lecture de huit grands textes johanniques de manière accessible et pédagogique, à vivre individuellement ou en groupe. Une traversée fascinante.

  • De tous les moments de la vie de Jésus rapportés par les Évangiles, sa Passion est, croit-on, le plus connu.
    Les tableaux, récits et films les plus divers foisonnent, au point que tout paraît limpide dans cet épisode : accusé, jugé, mort sur la croix, mis au tombeau, Jésus serait apparu à ses disciples qui auraient proclamé sa résurrection. Que disent au juste les récits évangéliques de tout cela ?
    S'interrogeant sur les raisons de l'affirmation de saint Paul en échec dans sa mission à Antioche, "le fils de Dieu m'a aimé et s'est livré pour moi", Albert Rouet effectue une passionnante enquête à partir des récits évangéliques en laissant résonner de multiples questions : Jésus était-il menacé de mort dès le début de sa vie publique ? Quels sont les différents groupes qui voulaient l'assassiner et quels étaient leurs mobiles ? Le péché dont Jésus libèrerait l'humanité est-il de nature morale ou d'un autre ordre ? La foule qui l'acclame lors de son arrivée à Jérusalem est-elle la même que celle qui, quelques jours plus tard réclame sa mort ? Pourquoi est-il crucifié et pas lapidé ? Quel est la nature des événements relatés dans les Evangiles à propos de la résurrection de Jésus ?
    Dans cette fresque extraordinaire de précision et appuyée sur les sources évangéliques, l'événement de la Passion de Jésus prend une ampleur humaine et spirituelle inattendue.

  • Le roi Salomon

    Jocelyn Tarnaud

    Étude poussée des Rois juifs d´antan et des enjeux actuels des textes relatants leurs histoires.

empty